Les Tiques et les Oiseaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Tiques et les Oiseaux.

Message par Admin le Sam 10 Nov - 13:26

En 1997, nous avons perdu un oiseau qui portait une tique. Il s'agissait d'un Chanteur d'Afrique, qui vivait dans la volière depuis 3 ans. Il était amputé au niveau du tarse (il avait été adopté avec un début de gangrène), et se portait bien. A ce moment là, j'ai supposé qu'il n'avait pas eu la possibilité d'empêcher le parasite de se fixer. En 1999, deux Mandarins sont morts pour la même raison, à deux jours d'intervalle. Tous deux étaient en excellente forme. Sur les trois oiseaux, la tique était fixée à l'arrière du crâne.
Les symptômes : présence de la tique, bien sûr. L'oiseau est au sol, très faible, sa température est plus basse que la normale. Ils sont morts en moins de 4 heures après que nous les ayons trouvés.
L'autopsie de l'un d'entre eux (laboratoire spécialisé) n'a rien révélé de significatif. Les muqueuses de l'oiseau n'étaient pas décolorées, la quantité de sang prélevée par le parasite ne pouvait pas causer directement la mort. Il n'y avait aucun signe d'une maladie en cours.
Notre vétérinaire soupçonne une rickettsiose, qui est la maladie causée par un micro-organisme inoculé par les tiques. Lors de la mort, ces micro-organismes disparaissent rapidement du sang.
Il existe un antibiotique actif contre cela. La rapidité de l'évolution empêche de pouvoir traiter suffisamment tôt, l'oiseau passant directement d'un comportement normal à un état de faiblesse importante. La tique devient visible par un discret rebroussement des plumes, et à ce moment là, l'oiseau est affaibli et il est déjà trop tard.
Pour tenter d'éviter ce type de décès : en grande volière extérieure, il est difficile d'empêcher la présence de ces parasites.


  • Ceci n'engage que moi, n'ayant vu aucune référence sur ce sujet :Donner de l'Ivermectine, une fois par an, avant la saison où les tiques se reproduisent. Certains éleveurs l'ont utilisé sur leurs chiens (application externe), avec succès contre les tiques, m'ont-ils dit.
  • Observer les plumes du crâne des oiseaux, lorsqu'ils sont tranquilles, afin de détecter le moindre signe d'un corps étranger au niveau de la peau. Si c'est une tique et que l'oiseau est en forme, l'amener chez le vétérinaire pour traiter une éventuelle rickettsiose.

Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 144
Points : 150
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://citizen-band.go1.cc/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum