SPIRULINE ou SPIRULINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SPIRULINE ou SPIRULINA

Message par celine le Sam 24 Nov - 11:17

Avant de vous parler de l'emploi bénéfique de la Spiruline pour nos oiseaux, il m'a semblé judicieux de vous faire découvrir toutes les caractéristiques de cette algue, aliment traditionnel du passé récemment redécouvert.

Les savants l'appellent «Cyanobactérie Arthrospira Platensis » et disent que c'est une algue bleue, mais nous la voyons verte.

Les algues spirulines sont des algues semi microscopiques (0,25mm) pluricellulaires, se présentant sous forme de filaments mobiles (diamètre de 0,01mm), non ramifiés et enroulés en spirale, et qui évoquent un minuscule ressort à boudin. C'est d'ailleurs cet enroulement en spirale qui leur a valu le nom de « Spirulina ».

Ce sont des algues ni tout à fait végétales ni tout à fait animales. Elles peuvent être considérées comme de vrais fossiles vivants âgés de plus de trois milliards d'années puisque les empreintes qu'elles ont laissées dans les terrains remontant à cette époque, montrent qu'elles sont bien restées identiques jusqu'à aujourd'hui. Elles représentent une forme de vie charnière entre le règne végétal et le règne animal des bactéries. En effet, comme les végétaux elles contiennent de la chlorophylle, et comme les bactéries elles possèdent des parois dépourvues de cellulose. Ce sont certainement les premières formes de vie apparues sur notre planète, et elles sont considérées actuellement comme à l'origine de tout le règne animal.


De nos jours, on ne les trouve plus à l'état naturel que dans quelques rares parties du monde où les caractéristiques du milieu originel se sont maintenues, à savoir dans les lacs alcalins très riches en sel minéraux. C'est d'ailleurs certainement ce milieu très particulier qui leur a conféré, et leur confère encore, une protection contre de nombreuses algues et micro-organismes parasites qui les auraient contraintes au cours de l'évolution soit à disparaître, soit à se transformer pour pouvoir s'adapter à cette évolution.

On distingue trois espèces principales de spirulines :
· Spirulina maxima découverte au Mexique
· Spirulina platensis découverte en Afrique
· Spirulina jeejibai découverte en Inde

Spirilina maxima étant, pour l'heure, pratiquement la seule à être exploitée commercialement, et couramment utilisée en Occident, c'est d'elle seule dont je vous parlerai ici.

Elle pousse à l'état naturel dans certains lacs alcalins dont le pH se situe entre 8,5 et 11, notamment ceux de la vallée de Texcoco située au centre du Mexique à 2240 mètres d'altitude (à proximité immédiate de Mexico) où elle est exploitée industriellement depuis seulement 1973. Mais on peut également la faire « pousser » assez facilement sur des sites appropriés (répartis dans le monde entier) où l'on pratique sa culture industrielle.


HISTORIQUE, CULTURE ET RECOLTE

- L'utilisation alimentaire de Spirulina maxima est très ancienne.
Depuis des temps immémoriaux, les Aztèques du Mexique précolombien en consommaient abondamment, mélangée à du maïs sous forme d'un plat fort prisé : le «Tecuitlatl », et en faisaient l'aliment de choix pour leur élite intellectuelle et sportive. La petite histoire raconte que ces Aztèques, qui ne connaissaient pas encore le cheval (introduit seulement au Mexique lors de la conquête espagnole en 1518), avaient des coureurs à pied qui se relayaient du golfe du Mexique jusqu'à Mexico afin d'apporter du poisson frais à leur empereur Montezuma. Afin que ces athlètes soient les plus performants possible; car sans glace sous ce climat tropical, il fallait arriver très vite pour que le poisson soit encore consommable à l'arrivée; on leur donnait une ration alimentaire composée principalement d'algues spirulines.

Le conquérant espagnol Fernando Cortés parle d'ailleurs avec beaucoup d'intérêt de Spirulina maxima dans ses mémoires. En voici quelques extraits : « Avec des filets à mailles très fines, ils collectent à une certaine époque de l'année une espèce de purée qui se forme sur l'eau des lacs de Mexico ; ils l'épaississent et ce n'est ni plante ni terre, mais quelque chose comme de la boue. Il y en a grande quantité et ils en ramassent beaucoup; ils la moulent au sol, comme on fait le sel ; elle s'épaissit et sèche. Ils en font des gâteaux semblables à des galettes sèches qu'ils vendent non seulement sur le marché local, mais loin aussi de la cité. Ce produit se consomme comme le fromage. Il a une salée qui est agréable....... »

- Commencées au Mexique dans les années 60, les études sur la culture industrielle de Spirulina maxima se sont vues couronnées de succès à la fin des années 70. Le procédé découvert s'est alors développé dans de nombreux autres pays : USA (Californie et Arizona), Japon, Thaïlande, Taïwan, Antilles (Martinique), etc...

La technique consiste à construire des bassins peu profonds dans lesquels on installe un milieu liquide synthétique (riche en carbonate et bicarbonate de sodium) dont le pH est maintenu constamment entre 8,5 et 11, et qui contient un cocktail de minéraux et d'oligo-éléments. Ce milieu de culture est également maintenu à une température moyenne de 32° C, sous agitation constante afin qu'il puisse utiliser au maximum la lumière, les éléments minéraux qui s'y trouvent et l'anhydride carbonique. Une telle température implique évidemment des régions au climat chaud, ce qui limite forcément les possibilités géographiques de culture de cette algue.

- La récolte s'opère en déversant la suspension d'algues sur un filtre légèrement incliné, ce qui provoque sa concentration. Ensuite, après un égouttage, l'ensemble est lavé puis essoré par passage au dessus d'un compartiment dans lequel est réalisé un vide partiel. Enfin les algues sont séchées par atomisation réalisée en moins de 56 secondes à basse température afin d'éviter la destruction ou l'altération des constituants thermosensibles. On obtient alors une poudre fine, de couleur vert foncé, qui est propre à la consommation et qui se conserve parfaitement.

Il est remarquable de noter que la production de Spirulina maxima ne recourt à aucun herbicide, fongicide ou insecticide, et qu'elle ne donne lieu à aucune émission de déchets industriels, la recirculation des saumures et de biomasse non soumisse au traitement étant assurée de façon permanente.
Le rendement de telles cultures va jusqu'à 120Kg d'algues sèches à l'hectare et par jour, soit plus de 40 tonnes par an à l'hectare, ce qui représente 24 tonnes de protéines (60 fois plus qu'un hectare de maïs !....). Un tel rendement est proprement fantastique, surtout quand on sait ce que Spirulina maxima peut apporter à l'Homme sur le plan alimentaire comme il sera détaillé plus loin. C'est peut être cette algue microscopique qui pourra résoudre un jour prochain les problèmes de malnutrition qui existent encore malheureusement dans de nombreux pays. Seul le coût de production encore trop important, qui génère un prix de vente trop élevé, ne permet pas aujourd'hui une utilisation alimentaire à grande échelle de Spirulina maxima qui, de ce fait, reste réservée au seul marché diététique.

celine
Membre
Membre

Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 41
Emploi/loisirs : elevage en bourgogne
Humeur : pas bonne
Points : 0
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIRULINE ou SPIRULINA

Message par celine le Sam 24 Nov - 11:18

ETUDE ANALYTIQUE, PRINCIPES ACTIFS MAJEURS ET ASPECTS NUTRITIONNELS

Les méthodes modernes d'investigation analytiques (spectroscopie, chromatographie, etc ...) ont permis d'identifier et de doser avec une extrême précision l'ensemble des constituants de Spirulina maxima.
Cette composition confirme en tout point l'usage nutritionnel ancestral des Aztèques, ceux-ci n'ayant eu nul besoin de minutieuses analyses pour être surs des vertus alimentaires de cette algue. Ce qui confirme, une fois encore, la valeur de l'expérience traditionnelle empirique dans le domaine de la santé.
La composition analytique moyenne de Spirulina maxima est exceptionnelle comme le montre le tableau récapitulatif ci dessous. En voici les principaux composants avec leurs dosages moyens pour ce qui concerne l'algue sèche telle qu'elle est utilisée.

- Humidité............................................................................................6 %

- Glucides............................................................................................15 %

- Lipides.............................................................................................................................6 %
Avec de très nombreux acides gras essentiels : Laurique, myristique, palmitique,
palmitolinoléique, palmitoléolénique, heptadécanoïque, stérarique, oléique, linoléique,
linolénique.

- Protides.............................................................................................65 %
Avec tous les acides aminés essentiels : Isoleucine, Leucine, Lysine, Méthionine,
Phénylalanine, Thréonine, Tryptophane, Valine.
Et nombres d'autres acides aminés non essentiels importants : Alanine, Arginine,
Acide aspartique, Cystine, Acide glutamique, Glycine, Histidine, Proline, Sérine.

- Cendres.............................................................................................8 %
· Calcium..............................................................1315 mg /kg
· Chlore................................................................4400 mg/kg
· Fer......................................................................580 mg/kg
· Magnésium...........................................................1915 mg/kg
· Manganèse.............................................................25 mg/kg
· Phosphore.............................................................8942 mg/kg
· Potassium...........................................................15400mg/kg
· Sodium................................................................412 mg/kg
· Zinc.....................................................................39 mg/kg
· Autres (Arsenic, Cadmium, Cuivre, Fluor, Iode,
Mercure, Plomb, Sélénium, etc......)...........................57000mg/kg

- Vitamines
· B1 ( thiamine ) .........................................................55 mg/kg
· B2 ( riboflavine ).......................................................40 mg/kg
· B3 ou PP ( nicotinamide )...........................................120 mg/kg
· B5 ( acide pantothénique ).............................................10mg/kg
· B6 ( pyridoxine ) .........................................................3 mg/kg
· B7 ( méso-inositol ) .................................................350 mg/kg
· B8 ou H ( biotine ).....................................................0,4 mg/kg
· B9 ( acide folique ).....................................................0,5 mg/kg
· B12 ( cyanocobalamine )................................................2 mg/kg
· E ( tocophérol ) ........................................................190 mg/kg

- Pigments
· Béta-carotène (précurseur de la vitamine A)......................1900 mg/kg
· Xanthophylle...........................................................1000 mg/kg
· Chlorophylle............................................................7600 mg/kg
· Autres....................................................................1500 mg/kg

Il est facile de constater à travers ce tableau, qu'en dehors de sa fabuleuse richesse qualitative, Spirulina maxima comporte également une formidable richesse quantitative en certains nutriments qui en font un aliment tout à fait exceptionnel, notamment :

- 60 à 70 % de protéines, le taux le plus important connu à ce jour pour un aliment (deux fois plus que dans le soja et trois fois plus que dans les viandes et poissons en général) avec la présence de tous les acides aminés essentiels à des taux très élevés.

- Une importante richesse en vitamines, tout particulièrement en vitamine B12 (quatre fois plus que dans le foie de bœuf considéré jusqu'alors comme l'aliment le plus riche), ainsi qu'en vitamine E et provitamine A (quinze fois plus que dans les carottes) que l'organisme transforme en vitamine A.

- Un taux de fer très élevé (quarante fois plus que dans les épinards), et d'excellentes teneurs en magnésium, calcium, phosphore et potassium, tous aussi fondamentaux les uns que les autres sur le plan cellulaire.

- Les 3/4 de ses lipides sont sous forme d'acides gras insaturés (dont un fort pourcentage d'acide gamma et alpha-linoléique) qui contribuent à baisser le taux de cholestérol sanguin, limitant ainsi les risques d'artériosclérose et de maladies cardio-vasculaires.

- Enfin, les glucides au taux de 15 % sont particulièrement digestes.


PROPRIETES ESSENTIELLES

Les propriétés de la poudre de Spirulina maxima reposent sur sa richesse de composition, tant quantitative que qualitative, qui en fait une sorte de « super cocktail naturel » parfaitement équilibré en éléments indispensables au bon fonctionnement de l'organisme. Chacun de ces éléments apporte bien sûr ses actions propres, mais il s'y ajoute un effet global de l'ensemble de ceux-ci (effet synergique) lié à un dosage naturel idéal qu'il est impossible d'obtenir dans des préparations pharmaceutiques ou diététiques les plus élaborées.




C'est cette richesse qui donne à Spirulina maxima ses vertus rééquilibrantes avec un effet anti-carences naturel le plus complet qui soit connu à ce jour, et ses vertus énergisantes, tonifiantes et vitalisantes, avec un effet anti-fatigue très important.

Par ailleurs, son faible apport calorique, et sa forte teneur en phénylalanine (l'un des huit acides aminés essentiels que l'organisme ne peut pas synthétiser lui-même et dont il a néanmoins un besoin journalier indispensable) qui agit au niveau des centres régulateurs de l'appétit avec un action coupe faim, permettent à Spirulina maxima d'aider grandement le bon suivi de régimes amaigrissants ou amincissants, en calmant la sensation de faim tout en évitant les carences et la fatigue qui surviennent si souvent à l'occasion de tels régimes rarement bien équilibrés.

celine
Membre
Membre

Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 41
Emploi/loisirs : elevage en bourgogne
Humeur : pas bonne
Points : 0
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIRULINE ou SPIRULINA

Message par celine le Sam 24 Nov - 11:18

PRINCIPALES INDICATIONS

- Chez l'Humain :
· En complément alimentaire : Quel que soit l'âge, en vue de palier certaines insuffisances en éléments vitaux de notre alimentation déséquilibrée actuelle : vitamines, substances minérales sous forme de macro et d'oligo-éléments et surtout en acides aminés.
· Dans le cadre des préparations sportives (entraînements et épreuves) pour augmenter l'endurance tout en assurant une meilleure protection contre les risques de crampes, et des préparations aux examens afin d'éviter tout surmenage.
· En accompagnement des régimes amincissants ou amaigrissants.

- Pour nos oiseaux :
Comme pour les humains, Spirulina maxima est utilisée dans les cas suivants :
· En complément alimentaire pour palier aux mêmes insuffisances décrites chez l'humain.
· Pendant la reproduction : elle favorise la croissance des oisillons et assure une meilleure protection contre les staphylocoques et l'Escherichia Coli (colibacillose).
· Pendant la période mue : Elle permet de surmonter la fatigue physique et les états de stress (et leurs conséquences) qui affectent nos oiseaux durant cette période délicate. De plus, elle favorise un plumage plus doux et plus solide.


FORME D'UTILISATION ET POSOLOGIE

Sans vouloir faire de la discrimination, je serais restrictif dans ce chapitre en ne parlant uniquement de nos oiseaux.

Je trouve la poudre séchée de Spirulina dans la nouvelle gamme PRIMA BIOTROPIC fabriquée par la société :


VAMA - Vredestraat 47 – 8790 Waregem ( Belgique )
Tel : 003256615870 – Fax : 003256615871
http://www.vama-waregem.be/fr/Frameset_FR.htm
E mail : vama.waregem@pandora.be
Contact : Monsieur Patrick VANESLANDER


La Spirulina est conditionnée en pot de :
· 100g et coûte environ 6,50 Euros (un peu plus si l'on passe par un distributeur)
· 500g et coûte environ 26,50 Euros (un peu plus si l'on passe par un distributeur)

Dosage : 5g pour 1 Kg de pâtée non humidifiée. Pour ma part pour éviter que la poudre se retrouve au fond des mangeoires, j'utilise un mélange de pâtée sèche (50%) associée à de la pâtée grasse (50%) pour assurer une meilleure adhérence ;
Période d'emploi : En ce qui me concerne du début de la période de reproduction jusqu'à à la fin de la période de mue.

Je vous signale que la poudre de Spirulina ne nécessite aucune cuisson ou préparation particulière, tous ses constituants étant directement assimilables. De plus n'étant pas fermentescible, elle se conserve facilement et très longtemps à l'abri de l'humidité et de la lumière.

Elle est d'une totale innocuité et ne présente aucune contre indication médicamenteuse, et elle est dépourvue d'effets secondaires.

IMPORTANT : Ne donne aucune coloration à vos oiseaux

LE RESEAU DE VENTE EN France
(sauf modifications ultérieures)

- BRAVO................ Avenue du 8 mai 1945 – 93150 Le Blanc Mesnil – Tel : 0148671632

- ANIMAL FOOD......10 Avenue Maréchal Dellatre de Tassigny – 13170 Les Pennes Mirabeau
Tel et Fax : 0442021457

190 boulevard de la Valbarelle – 13011 Marseille ( proximité St Marcel)
Tel : 0491451171 Fax : 0491450915

- ORNI – SEED .........15 route de Bessière – 31240 L'UNION – Tel : 0561091862

celine
Membre
Membre

Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 41
Emploi/loisirs : elevage en bourgogne
Humeur : pas bonne
Points : 0
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SPIRULINE ou SPIRULINA

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum